Paris me voilà!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paris me voilà!

Message  Admin le Sam 29 Oct - 17:27



GrabrielleShakespeare

« fiche technique »

Date de naissance : 12/02/1991
Ville natale : Paris, France
Surnom : Bibi
Emploi : Etudit pour être traductrice, travaille comme vendeuse mais reste musicienne à ces heures perdues
Statut : Célbataire
Groupe : La javanaise
Avatar : Pixie Lott

Pseudo : Pseudonyme
Note du forum : 15/20
Validation : partie pour le staff







« il était une fois... Moi »



Chaque individu -quel qu'il soit- porte en lui le secret de son existence composée de bonheur comme de malheur. On ne se dévoile jamais entièrement au monde qui nous entoure. Le sens du mot "vérité" change du tout au tout selon le message que veut faire passer le locuteur à son destinataire. On comte une histoire, on oublie des éléments, on ne se souvient pas, on ne raconte qu'une partie de la vérité, on cache des choses, on ment... Pour chaque personne, il y a une part du passé qu'il faudrait effacer ou encore supprimer de sa mémoire. Pourtant, ces instants sont bel et bien là, ils ont existé, et reste même au présent à jamais pour certain. On ne peut donc rétablir totalement le puzzle d'une existence, même si on croit bien le/la connaitre. Heureusement, la consolation à se constat est que l'on peut en apprendre beaucoup de chacun rien que par ses attitudes et son comportement. Malgré ce que l'on peut penser du mot "vérité", il y a des moments qui nous marques, à tel point que l'on ne peut les cacher. Puis il y en a d'autres qui sont gravés dans les souvenirs de nos proches. Voici donc pourquoi je ne peux vous conter qu'un infime morceau de la vie de cette Demoiselle.

Mais commençons par le commencement voulez-vous. Pour mieux cerner la blonde fatal, voici quelques traits de son caractère bien trempé. Douce, attentionnée, agréable, pleine de vie, de joie et de bonne humeur, la jeune femme est vive et accueillante. Au premier abord, c'est une personne sociable, polie, et sérieuse. Mais lorsqu'on la connait un peu mieux, on s'aperçoit vite que derrière sa grande maturité se cache un goût très prononcé pour les petites folies, le désordre et l'éclat de rire. Elle est quelque peu possessive, d'une très grande fierté, mesquine et cinglante pour qui la cherche de trop, mais surtout d'une curiosité immense, ce qui lui vaut l'admiration de certains, et la méfiance d'autres. Avec cela, elle est peu bavarde, très attentive, et quelque peu maladroite. Elle ne s'éternise jamais sur son vécu, ou sur ses sentiments. On l'aime, certain l'admire, pourtant lorsque l'on croit la connaitre vraiment, elle nous file entre les doigts en nous étonnant de nouveau. Au final, c'est un véritable mystère, car la jolie blonde ne dévoile qu'une infime partie d'elle-même au monde extérieur. On ne voit donc d'elle, que ce qu'elle accepte de nous montrer. Bien que malgré ses nombreux défauts, et ses secrets bien gardés, Zoé reste une personne plus que généreuse et pleine de talents multiples.

Une petite description rapide de son physique ?
Lorsque ses grands yeux châtaignes se posent sur votre personne, ils vous transpercent l'âme. Pourtant le regard qu'ils vous portent n'est doté que de curiosité avec d'une pointe de douceur. Mais par réflexe, vous baisserez les yeux. C'est alors que vous remarquerez sa taille de guêpe, ses formes parfaites et son élégante silhouette. Le plus souvent, elle est habillée classe, ou avec des vêtements simples mais chics, car elle déteste être "mal sapée". Vous admirerez ensuite sa chevelure dorée délicatement posée sur ses épaules ; sa poitrine bien formée ; ses fines mains manucurées ; et ses jolies gambettes élancées. Cette jeune femme tout à fait charmante vous tapera dans l'œil avec son allure fatale et son visage angélique. Vous serez séduit par son parfum si délicat, et sa voix si sensuelle. Mais alors que vous vous imaginerez dans un rêve, vous vous apercevrez à vos dépends que cette créature est belle et bien réelle et que l'apparence est trop souvent trompeuse.


Voici maintenant un petit récit qui vous ouvrira une porte du passé de la belle blonde. Une page du livre de sa vie, écrite rien que pour vous.

Paris - le 12 février 1991
Le bébé ouvrit les yeux pour la première de sa vie, et tandis qu'il hurlait de toutes ses forces, il faisait le bonheur d'un jeune couple d'amoureux. Cet enfant fut nommé Gabrielle, sans doute pour que l'archange le protège d'avantage bien que se soit une petite fille. Cette dernière fut élevée par une artiste talentueuse répondant au nom d'Ambre Shakespeare, qui lui donna tout l'amour d'une mère. Elle lui apprit le violon, la guitare ainsi que le chant et le dessin. Elle la protégea autant qu'elle le pu, et arma de courage sa fille pour qu'elle puisse s'intégrer sans peine à la société morbide qui l'attendait de pied ferme. Ambre choya son petit ange avec tendresse jusqu'à ce fameux jour où elle disparue dans un accident de voiture, laissant derrière elle, un riche héritier brisé et une enfant de cinq ans.

Gabrielle prit son courage à deux mains pour soutenir son père bien qu'elle ne soit encore qu'une petite fille. Elle apprit toutes ces leçons et rapporta d'excellents bulletins, sans jamais demandé d'aide à quiconque. Pour ne pas être à fardeau, la petite se forgea une armure et continua d'avancer et de grandir par elle-même. Son père qui l'aimait plus que tout au monde, essaya tant bien que mal de ne jamais décevoir son enfant même s'il n'était pas parfait. C'est d'ailleurs pour éviter de se retrouver seul pour éduquer sa fille, et pour se faire épauler qu'il retourna sur sa terre natale, l'Angleterre. Là-bas, sa famille les accueillie à bras ouvert partageant leur souffrant et leurs larmes. La blondinette fut toujours entourée, de son père, de ses grand-parents qu'elle adoraient ainsi que de ses amis, mais cela ne fit rien. Elle continuait de sourire, mais se renfermait dans un silence que nul n'arrivait à déjouer. En grandissant, elle devint une jeune adolescente époustouflante, et fit la fierté de tous. Elle ressemblait tant à sa mère! Ses yeux couleurs châtaignes, sa chevelure dorée et son caractère bien trempé rappelaient chaque jour à son père les vingts années de bonheur que lui avait donné sa femme. C'est d'ailleurs pour cela qu'il continua à parler français avec sa fille, pour que celle-ci garde trace à jamais de sa langue maternelle. Tous deux devinrent inséparables, proches comme les deux doigts de la mains, ils s'épaulèrent l'un l'autre du mieux qu'ils le pouvaient en hommage à l'être cher qu'ils avaient perdu.

Le temps s'écoula, et chaque années Gabrielle gagnait en beauté et en intelligence. Lorsqu'elle eu seize ans, elle rencontra un jeune londonien prénommé Jimmy. Âgé de huit années de plus que l'adolescente, ce dernier devint vite son confident, voir son grand frère qu'elle n'avait jamais eu. Les mois passèrent et les deux amis se rapprochèrent de plus en plus jusqu'à tomber amoureux l'un de l'autre. La complicité, l'entente et l'amour qui les réunissaient paraissaient plus fort que tout. Ainsi, la blondinette méfiante de nature baissa sa garde pour se plonger dans les bras de son conjoint. L'un et l'autre reprirent goût à la vie grâce à cet amour, comme s'ils étaient fait pour être ensemble. Pourtant, le destin en avait décidé autrement. L'écart d'âge entre eux ne pouvait convenir à Jimmy, bien qu'il aimait la jeune fille passionnément, il ne pouvait continuer. C'était un jeune de vingt-quatre ans déjà forgé à la vie, tandis qu'elle n'était qu'une enfant de seize ans qui se construisait encore chaque jour. Comment cela pourrait-il marcher ?! Deux mois après qu'ils se soient mis en couple, le jeune homme décida de quitté sa bien aimée pour qu'elle reprenne son envol, et qu'elle achève son adolescence.

Gabrielle fut anéantie. Elle qui n'avait confiance en personne, elle pourtant avait tout donné pour que leur histoire fonctionne. Mais apparemment, même en donnant toute sa personne, l'amour ne suffisait pas à réunir deux personnes pour la vie. Cette constatation la brisa d'avantage, à tel point qu'elle enchaîna les tentatives de suicides et les scarifications pendant plus d'un an. Son père désespérait de la voir se détruire de la sorte. Sa chère fille, son trésor, son rayon de soleil qu'il voyait se ternir un peu plus chaque fois qu'il la retrouvait à l'hôpital... Rongée par la dépression et par la tristesse, la demoiselle masqua les apparences tant bien que mal au monde extérieur tel que le lycée, et les amis. Elle continua malgré tout d'avancer, et eu son bac avec mention, car comme à la mort de sa mère elle se raccrocha à sa scolarité.

Puis arriva le jour de ses dix-huit ans. La belle prit ses bagages, quitta Londres avec tout ce que la ville représentait pour elle, et retourna à ses racines. C'est ainsi qu'elle arriva à Paris. En deux ans, elle se fit une place et devint aussi française que n'importe qu'elle autre parisienne ayant vécu depuis toujours à la capitale. Désormais, on l'apprécie, on lui fait confiance, et prêtant connaître la fameuse Gabrielle Shakespeare. Car ceux qui l'entourent ne peuvent s'imaginer que leur amie est une riche héritière londonienne brisée par la vie et par l'amour, qui fuit son passé à tout prix en espérant que la souffrance finira un jour de la dévorer.


Dernière édition par Admin le Lun 19 Déc - 10:13, édité 1 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 314
Date d'inscription : 04/07/2009

http://rayon-de-soleil.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paris me voilà!

Message  Admin le Ven 4 Nov - 19:09

Gabrielle SHAKESPEARE
feat Pixie ott



Papiers d'identité
a toujours porter sur sois !


◊ Douce, attentionnée, agréable, pleine de vie,
de joie et de bonne humeur,
la jeune femme est vive et accueillante.
◊ Lorsque ses grands yeux noisettes se posent sur votre personne,
ils vous transpercent l'âme.
◊ Elle est quelque peu possessive,
d'une très grande fièrté et surtout,
d'une curiosité déplacée.
◊ Malgré ses nombreux défauts,
et ses secrets bien gardés,
c'est une personne plus que
généreuse et pleine de bonnes volontés.
◊ Vous serez séduit par son parfum si délicat, et sa voix si mélodieuse.
◊ Mais alors que vous vous imaginerez dans un rêve,
vous vous apercevrez à vos dépends que cette créature est belle et bien réelle
et que l'apparence est trop souvent trompeuse.

Maintenant à toi de jouer !

Mais attention, comme le dit André Malraux : Le difficile n'est pas d'être avec ses amis quand ils ont raison, mais quand ils ont tort.
avatar
Admin
Admin

Messages : 314
Date d'inscription : 04/07/2009

http://rayon-de-soleil.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum